top of page

Le nerf vague en réflexologie

Le nerf vague est un nerf crânien, également connu sous le nom de nerf pneumogastrique.

Les nerfs crâniens marchent en paire et le nerf vague est le numéro « X ».


Le nerf vague est l’une des principales structures anatomiques du système nerveux autonome parasympathique, car il gère les processus inflammatoires, reliant pratiquement tous les organes au cerveau.


Réflexologue près de Toulouse, la stimulation du nerf vague est souvent pratiquée sur mes patients.


Le rôle du nerf vague


Le rôle du système nerveux autonome (végétatif) est de réguler les fonctions automatiques, celles dont nous n’avons pas conscience, et sur lesquelles notre volonté ne peut pas agir. Comme par exemple, on ne peut pas, à volonté, accélérer ou ralentir son rythme cardiaque.

Ce système nerveux autonome participe au maintien de l’homéostasie qui est l’équilibre interne de l’organisme.

Le nerf vague est un nerf mixte, ce qui veut dire qu’il a une fonction motrice et une fonction sensorielle.


Ou se trouve le nerf vague ?


Le nerf vague est connu aussi sous le nom de « nerf errant »,  possède de multiples  branches originaires du cervelet et du tronc cérébral, qui descendent vers la partie inférieure du corps impliquant le cœur et la plupart des organes principaux, atteignant les viscères de l’abdomen jusqu’au pelvis, et ceci de chaque côté de l’organisme. Son activité affecte donc de très vastes systèmes physiologiques qui sont le siège de nombreuses sensations agréables ou désagréables le long de son trajet.


Les fibres nerveuses du nerf vague se répartissent jusqu’à la base du crâne, de la langue, du pharynx, du larynx, du sternocléidomastoïdien, du trapèze, de l’oreille externe, de l’œsophage, du diaphragme, des poumons, du cœur, du foie, de la rate de l’intestin grêle, du colon… Donc l’activation de leurs zones réflexes activera irrémédiablement celle des fibres du nerf vague.


L'utilité du nerf vague


On pourrait comparer le nerf vague a un câble de transmission car 80% des informations transmises entre le cerveau et nos organes passent par lui. C’est lui qui se charge d’apaiser le corps (le système parasympathique). Lorsqu’il est en bon état de fonctionnement, il assure un rythme cardiaque posé et une sensation de relaxation où le stress n’est pas présent.

Sans le nerf vague notre cœur s’emballerait et nos battements atteindraient les 100 pulsations par minute au repos.

Quand nous sommes stressés, angoissés, anxieux, l’activité du nerf vague décroit fortement et, avec l’action complémentaire du système sympathique, le rythme cardiaque s’accélère. Le stress inhibe l’activité du nerf vague, l’empêchant d’exercer son action anti-inflammatoire.



Comment le nerf vague agit sur nos organes ?


  • Il diminue l’inflammation

  • POUMON : Il contrôle la respiration et a une action de vasoconstriction sur les bronches

  • FOIE/PANCREAS : Il régule la sécrétion d’insuline et l’homéostasie du glucose dans le foie.

  • ESTOMAC : il augmente la sécrétion des sucs gastriques et l’acidité de l’estomac

  • INTESTINS : il augmente la sécrétion des enzymes digestives et la mobilité intestinale.

  • BOUCHE : il agit sur le goût et la salivation.

  • LARYNX : il contrôle le sensori-moteur du larynx et donc de la phonation.

  • COEUR/VAISSEAUX : il diminue le rythme cardiaque, le tonus vasculaire, la pression artérielle.

  • VESICULE BILIAIRE : il agit sur la contraction de la vésicule biliaire.

  • VESSIE/RECTUM : il agit sur la contraction de la vessie et la relaxation du rectum.





Les techniques pour stimuler le nerf vague ?


Il existe différentes techniques qui permettent de stimuler son nerf vague pour contrer le stress comme :

  •  la respiration lente (6 respirations par minute car la cohérence cardiaque stimule le nerf vague), 

  • le massage : Le massage active le système nerveux parasympathique, favorisant le repos du corps et stimule le point d’acupression du nerf vague. Par conséquent, la circulation et la respiration ralentissent, faisant accroître la différence de tonus vagal du rythme cardiaque. Il est parfaitement possible de procéder à des automassages des pieds pour diminuer le rythme cardiaque. Se masser la nuque stimule aussi le nerf vague, car c’est son point de départ. Puis, il faut continuer à masser les artères carotides pour relâcher les tensions.

Exemple de massage pour stimuler le nerf vague


Une autre technique d’automassage consiste à pincer entre le pouce et l’index l’arrière des oreilles jusqu’à l’articulation sterno-claviculaire, en tournant la tête vers la droite.


Pincez 3 fois de suite et faites pareil en tournant la tête vers la gauche. Tout en réalisant le massage, inspirez en remontant et expirez en descendant de l’oreille vers le sternum.


Un autre type d’automassage consiste à presser le dessus des trapèzes de la nuque jusqu’à l’épaule gauche entre le bout des doigts et la paume de la main gauche, 3 fois. Puis, faites pareil avec la main droite. Expirez de la nuque vers l’épaule et inspirez longuement.





Le nerf vague en réflexologie


Pour renforcer la régulation fonctionnelle précise du nerf vague en Dien Chan, il faut bien entendu réguler son point fixe qui est le 61 mais en le faisant précéder des points suivants : 124/34/26 pour permettre une régulation générale du système nerveux et induire une régulation de la fonction parasympathique du système nerveux. Sauf évidemment si le nerf est coupé ou atteint dans sa propriété cellulaire.


La réflexologie plantaire active les zones réflexes sur le trajet du nerf vague : tube digestif, poumons, œsophage, cou, cerveau. Complétée par des exercices respiratoires ciblés, on atteint la relaxation et le lâcher-prise. La réflexologie plantaire est le point d’acupression de nerf vague le plus recommandé qui stimule le système vagal. L’auriculaire aussi.

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page